Infinidat Blog

Les cinq meilleures pratiques « Always On » pour relever les défis liés à votre architecture IT !

Suite à l’article de la semaine dernière sur notre blog consacré à la nécessité d'adopter des fonctionnalités Always On pour continuer de devancer la concurrence, le présent article étudie la façon dont votre entreprise pourrait relever les défis IT liés à la mise en œuvre d’une solution Always On.

 

 

Défi 1 : supprimer les complexités IT

A ce jour, la plupart des fournisseurs imposent une solution ponctuelle dédiée (une passerelle haute disponibilité) dotée de fonctionnalités et d’outils d'administration distincts, accompagnée de contraintes de surveillance spécifiques, etc. qui ne fait qu’ajouter de la complexité aux opérations et aux processus d’automatisation. Or en mettant en œuvre une solution totalement intégrée qui combine le stockage et des fonctionnalités Always On, tout peut être simplifié.

 

Défi 2 : réduire les coûts

Les passerelles haute disponibilité (HA) sont onéreuses et souvent tarifées à la capacité. Ceci oblige les entreprises à limiter le nombre d’applications qui bénéficient des fonctionnalités Always On, ce qui vient augmenter le coût déjà élevé des baies tout-Flash AFA (All Flash Arrays) qui est en passe de s'aggraver encore. Et un coût supplémentaire vient s’ajouter quand la solution HA nécessite une liaison Fibre Channel entre les sites, venant peser sur le budget de fonctionnement. Il convient alors de privilégier une solution qui encourage les entreprises à protéger plus sans facturer plus pour protéger un plus grand nombre d’applications tout en valorisant une infrastructure IP économique pouvant servir plusieurs scénarios d’utilisation.

 

Défi 3 : une performance uniforme et cohérente, partout

Les opérations synchrones entre deux systèmes de stockage sur deux sites augmentent la latence, généralement par deux voire plus. Ceci complique l’adoption d’applications sensibles à la latence, indépendamment de leur importance stratégique. Pour atténuer l’impact sur la performance, il est important de réduire d’au moins un tiers la latence côté distant pour élargir le champ d’adoption et améliorer l’expérience utilisateur.

Dans le cas des déploiements longue distance, l’envoi d’une écriture vers la baie de stockage locale et d’une autre vers la baie distante aura pour effet de doubler la latence et de créer une expérience utilisateur incohérente. C’est souvent le résultat d’une mauvaise configuration. Il est possible de rectifier la situation en simplifiant et en automatisant la configuration pour permettre aux systèmes hôtes de distinguer les chemins à emprunter systématiquement des chemins à n’emprunter qu’en cas de panne.

 

Défi 4 : des fonctionnalités variables

De nombreuses solutions proposent des fonctionnalités ‘Always On’ extrêmement variables. Certaines créent une copie en lecture seule sur un des sites et permettent le basculement automatisé quand d’autres pénalisent lourdement la performance quand elles envoient des écritures à la copie « secondaire ». Ceci complique la comparaison et le déploiement de ces solutions. Mais, en traitant à l’identique ces deux copies, avec une pénalisation minimale ou nulle de la performance entre elles, les hôtes peuvent écrire des deux côtés (copiées effectivement actives) sans qu’il faille de processus de basculement.

 

Défi 5 : fiabilité

Comme toute solution distribuée géographiquement, les clusters Always On posent le risque de divisions split-brain et ont besoin d’une solution qui établisse la jonction en cas de problème de communication entre les deux systèmes.

Idéalement, les entreprises doivent déployer un témoin, dans un troisième domaine de défaillance avec des connexions réseau redondantes vers chaque site, pour établir un quorum au cas où les deux systèmes ne puissent plus communiquer directement. Il est de la responsabilité du fournisseur de faire en sorte que ce témoin suive la méthode de déploiement préférée du client (cloud / sur site).

 

Relever les défis sans compromis

Quand Gartner a nommé INFINIDAT Leader du Magic Quadrant GDPA 2018, l’une des principales recommandations formulées concernait le défaut de support de cluster métro/étiré. Nous en sommes d’accord !

Le cluster Always On InfiniBox se compose de deux baies InfiniBox dans 2 domaines de défaillance séparés, et d’un témoin dans un troisième domaine de défaillance, avec des communications redondantes entre eux. En combinant la fiabilité à sept neuf (99,99999%) de chaque baie InfiniBox avec le clustering Always On, les clients d’INFINIDAT peuvent désormais bénéficier de la ‘garantie Always On ! Cette garantie permet aux entreprises de concevoir leur infrastructure pour qu’elle fonctionne sur le mode Always On, sachant qu’INFINIDAT fournit la garantie et le remède adapté (de votre choix !)

 

 

Vous voulez savoir comment nous pouvons vous aider ? Téléchargez la ‘brochure de la solution Always On’ ou consultez notre garantie Always On.

 

About Eran Brown

Eran Brown is the EMEA CTO at INFINIDAT.
Over the last 14 years, Eran has architected data center solutions for all layers — application, virtualization, networking and most of all, storage. His prior roles include Senior Product Management, systems engineering and consulting roles, working with companies in multiple verticals (financials, oil & gas, telecom, software, and web) and helping them plan, design and deploy scalable infrastructure to support their business applications.